27 novembre

Larry Achiampong: L'explorateur de reliques

D’où nous venons, toi et moi, nous savons que nous ne sommes pas ici pour toujours Modifié le mardi, 7 septembre 2021
Larry Achiampong: L'explorateur de reliques
Larry Achiampong, «Relic 1» (extrait de production), 2017. Vidéo couleur 4K avec son stéréo © Larry Achiampong. Avec l’aimable permission de l’artiste et de Copperfield, Londres
Larry Achiampong: L'explorateur de reliques

Pour la première exposition individuelle de Larry Achiampong dans les Amériques, la Fondation PHI présente «Relic Traveller», un vaste projet multidisciplinaire amorcé en 2017. Prenant la forme d’installations immersives spécialement conçues pour les espaces de la Fondation et la ville de Montréal, cette exposition se compose de sculptures, d’images, de films, de sons et d’un volet art public.

À travers son alter ego futuriste, Achiampong se fait archiviste, tissant des liens avec ses racines et rassemblant les voix de la mémoire collective pour repenser le colonialisme, le postcolonialisme, l’africanisme et le panafricanisme. Ces réflexions génèrent un vocabulaire unique qui problématise les discours et tendances actuels tout en y résistant. Qu’est-ce qui marque et façonne l’histoire, et qui a le droit de laisser une trace? L’expérience de diaspora d’Achiampong, l’importance de la famille et des racines généalogiques, ainsi que la signification de la préservation et de l’imagination contribuent à son projet de créer un univers pour tou·te·s. «Relic Traveller» s’articule autour des thèmes du témoignage perdu, de l’empire déchu et du déplacement, tout en interrogeant ce dont on se souvient et ce qui restera. En tant que projet évolutif, «Relic Traveller» évoque le parcours personnel de l’artiste; il se présente comme une archive et une documentation de sa vision de l’avenir.




Commentaires